#SASASSE Pros Mercredi 12 Février 2020 à 16h04

Claude Puel : "Gagner en efficacité"

Le manager général de l'AS Saint-Etienne aimerait que son groupe, décimé par les blessures, fasse enfin pencher la réussite de son côté. Et entend respecter jusqu’au bout une équipe d’Épinal qui a déjà créé la surprise au tour précédent.

Comment le groupe vit-il la situation sportive ?

Il n’y a pas d’abattement au sein du groupe même si on ne peut avoir pas le sourire dans une telle période. On a une envie commune de repartir de l’avant et de retrouver de la réussite. On est en ordre de bataille avant deux matches décisifs, contre Epinal puis à Brest. Il y aura très de peu de récupération, qui plus est avec autant de joueurs sur le flanc. On verra en temps voulu sur qui on pourra compter pour aller à Brest. On a d’abord un quart de finale de Coupe de France à bien négocier.


Justement, dans quel état d’esprit abordez-vous ce quart de finale face à Épinal ?
La Coupe de France a toujours été un objectif. On connaît le parcours d’Épinal, notamment ses victoires face à Sochaux et Lille. On sait que dans les matches de Coupes de France, les forces s’équilibrent. Les joueurs sont désinhibés, ils évoluent sans pression particulière. Lille a payé pour le savoir. Ce sera un match très disputé. J’envisage seulement de l’aborder de la meilleure des manières pour le gagner.


Vous avez analysé le jeu d' Épinal. Quelles sont ses forces?
C’est une équipe avec de bons principes tactiques et un système qui lui permet de défendre de manière compacte. Ses joueurs attaquent en nombre grâce à un gros pressing dans le camp adverse. Cette équipe possède une base tactique de qualité. Imaginer que la Coupe de France soit un objectif parce qu’on joue contre Épinal reviendrait à ne pas respecter l’adversaire. Moi, je sais à quel niveau cette équipe se situe et les matches qu’elle a disputer pour éliminer le LOSC et Sochaux.


Il faut sûrement en faire plus pour faire tourner la chance de notre côté et avoir davantage de convictions pour gagner en efficacité, offensive et défensive

Vous attendez-vous à un scénario particulier ?
Nos adversaires auront tout un stade acquis à leur cause. Pour eux, ce sera une fête et un superbe match à jouer. Pour nous, ce sera une rencontre décisive. À Monaco, il avait fallu se motiver par soi-même car il n’était pas évident de jouer dans un stade presque vide. Ils avaient attaqué et on avait beaucoup défendu tout en évoluant en contre. Là, le contexte sera complètement différent.


Comment allez-vous gérer les longues absences de certains de vos joueurs ?
J’ai vécu un épisode similaire lorsque j’entraînais Lille. C’est particulier. On aimerait éviter tout ça et avoir tout le monde sur le pont. Peu de clubs ont joué autant de matches que nous. On a enchaîné tous les trois jours et on a connu plusieurs blessures. C’est une histoire d’équilibre : quand des joueurs se blessent, vous tirez sur d’autres. Puis, ceux-là se blessent et on s'embarque dans une spirale négative. Certaines blessures sont des fractures, d'une main ou d'un pied, et il ne faut pas faire de déductions hâtives  Je n’aime pas ce terme-là, mais c’est une sorte de fatalité. Maintenant, ça ne sert à rien d’épiloguer et de s’étendre dessus. Je n’aime pas subir une situation et la ressasser. On fera avec les joueurs valides. Tout le monde doit se sentir prêt et être compétiteur. C’est une saison construite comme cela, avec quatre compétitions disputées, des matches rapprochés entre le jeudi soir et le dimanche après-midi. On ne va pas se plaindre d’avoir joué la coupe d’Europe et d’être arrivés jusqu’en quart de finale des coupes. On est pros et on préfère toujours jouer. Après, c’est vrai qu’on aimerait le faire avec tout notre effectif.


Que manque-t-il à votre équipe pour démarrer une nouvelle dynamique ?

Lors deux derniers matches, on fait de bonnes entames mais nos bonnes premières mi-temps ne sont pas récompensées. On concède un but très vite ou juste avant la pause, à chaque fois sur la première opportunité de l’adversaire. Les joueurs sont là, présents. Ils s’engagent comme il le faut. Après, il faut sûrement en faire plus pour faire tourner la chance de notre côté et avoir davantage de convictions pour gagner en efficacité, offensive et défensive. 



Expériences ASSE

Palmarès