Pros Samedi 26 Octobre 2019 à 14h16

Claude Puel : "Construire et s'améliorer"

Le manager général de l'ASSE a loué l’état d’esprit de ses joueurs et fixé le cap des prochaines semaines. Pour lui, son groupe doit progresser dans plusieurs domaines pour prolonger la série de trois victoires.

Qu’a-t-il manqué à votre équipe face à Oleksandria ?

Plein de petits détails. On était prêts, concentrés. On fait d’ailleurs une très bonne entame dans le pressing et l’intensité. Après, beaucoup de choses sont nouvelles et pas encore inscrites dans notre jeu. On se relâche après un but marqué très vite et on les laisse revenir dans le match. Leur but nous a fait mal. Il a ensuite fallu attendre la mi-temps pour apporter des corrections et montrer plus de consistance pour contourner leur gros bloc. L’équipe est encore en construction et le sera pendant encore pas mal de temps. Il y aura des moments intéressants, d’autres pas aboutis. C’est tout neuf. Le manque d’entraînement fait que l’on est obligés de travailler dans l’urgence.


Quels seront les axes de travail des prochaines semaines au cœur de ce calendrier très chargé ?

Il faut évoluer, intégrer tout le monde, mettre l’ensemble des joueurs à un niveau homogène physiquement. Enchaîner tous les trois jours est conséquent. Ce qui m’intéresse dans un premier temps c’est de sentir un bon état d’esprit. Et c’est le cas. Le dernier match représente, par exemple, notre meilleure rencontre en termes de données physiques. Ce n’est pas encore productif, certes. Mais, ça démontre que le groupe est bien présent. C’est très important car c’est la base. Il faut maintenir cela, construire et s’améliorer.


Allez-vous continuer votre de turnover lors des prochains matches ?
Dans l’enchaînement de matches rapprochés, il n’y a pas de priorité entre le championnat, les coupes et l’Europe. Je souhaite que ce groupe ait un niveau de jeu et des possibilités de bien figurer dans toutes les compétitions. Je considère que jouer tous les trois jours est un privilège. Pour le club, ses supporters mais aussi les joueurs. La rotation permet également de donner du temps de jeu à certains et pas seulement d’avoir un onze type avec l'objectif d’être performant dans toutes les compétitions.


On n’aura pas nos supporters pendant deux matches. C'est un vrai handicap !

Après trois semaines à la tête de l’équipe, comment la jugez-vous ?
C’est un groupe homogène. Je pense que l’on doit progresser d’un point de vue technique, dans la fluidité du jeu tout en gardant des préceptes physiques, notamment à la perte du ballon. On doit s’élever collectivement. Ce groupe manque encore de créativité, de joueurs capables de faire des différences sur lesquels l’équipe pourrait se reposer plus souvent. Ce n’est pas possible, donc on doit compenser par la qualité d’ensemble. 


Comment jugez-vous l’équipe d’Amiens ?
C’est une équipe qui a de bons principes de jeu. Elle est capable d’être performante dans la transition, de prendre les espaces grâce à des joueurs très rapides. Elle presse haut et ses joueurs se présentent en nombre dans la surface,. Parfois, elle peut également développer un jeu direct. C’est un adversaire très complet. Beaucoup de choses sont à craindre dans cette équipe qui -obtient de bons résultats à l’extérieu. Et ce n’est pas une surprise quand on se penche sur ce qu’elle peut proposer.


Le fait de disputer deux matches consécutifs à domicile, contre Amiens puis face à Monaco, est-il une opportunité pour lancer véritablement votre saison ?

Je n’ai pas cette vision. Ce n’est pas parce que l’on est à domicile qu’on doit se dire que c’est le moment d’engranger des points. Il faudra d’abord battre Amiens, un adversaire qui mérite beaucoup de respect et qui nous rendra le match difficile. On n’aura pas nos supporters pendant deux matches. C'est un vrai handicap. On sait le soutien énorme qu’ils peuvent nous apporter pour avoir une vraie notion de stade imprenable et de Chaudron. On comptera sur les présents, qui sont toujours enthousiastes également.

Expériences ASSE

Palmarès