#ASMASSE Pros Mardi 21 Sept. 2021 à 14h48

Claude Puel : "Bonifier nos temps forts"

Avant de prendre le départ pour Monaco, le Manager général fait de l’efficacité collective sa priorité.

Quels enseignements tirez-vous de votre dernier match face à Bordeaux (1-2) ?

Quand on sort d’un match comme ça, il y a de la frustration par rapport au résultat mais une analyse objective permet de voir ce qui était bien et ce qu’on doit améliorer. Quand le terrain était jouable, on a eu de la qualité, de nombreuses situations. On a pris le dessus sur le rythme mais il faut bonifier nos temps forts. On sait qu’on est en dette dans ce domaine. Pourtant, on arrive à bouger nos adversaires quels qu’ils soient. Il faut qu’on aille au bout des choses maintenant.


La solution sera forcément collective.


Que manque-t-il à vos joueurs pour mieux concrétiser ces temps forts ? 

Il faut un mélange de confiance et d’agressivité devant le but. Le fait de mettre l’adversaire en défaut, c’est bien mais ça ne suffit pas à prendre trois points. Globalement, il faut être efficace dans les deux zones. Que ce soit à Montpellier ou face à Bordeaux, on encaisse un but sur la première opportunité adverse. Ça n’est pas possible. Les joueurs, le staff, on a tous envie de mieux faire.


Ignacio Ramirez peut-il débloquer cette situation ? 

Ce n’est pas une réponse individuelle qu’on attend, la solution sera forcément collective. Ignacio a pu faire ses débuts, voir l’intensité et la densité physique d’un match de Ligue 1 Uber Eats. C’est un joueur qui force l’adversaire à s’occuper de lui ce qui permet aux autres de s’exprimer. Il doit passer un palier physique mais il va nous apporter. Il faudra bien le servir pour qu’il ait des situations.


L’essence même du sport, c’est de se remettre en question pour avancer.


Quelle est la clé pour garder la confiance actuellement ?

C’est toujours très difficile de perdre un match, ça fait mal d’abandonner des points. Quand on est en dette de résultats, joueurs comme staff se réfugient dans le travail car l’essence même du sport, c’est de se remettre en question, de relever la tête et de se projeter pour avancer. On a de beaux matches en perspective. On a envie de les jouer. Chaque match est différent et a sa vérité. Le calendrier nous permet d’enchaîner assez vite. Ça fait du bien, ça évite de cogiter. On doit regarder vers l’avant.


Que pensez-vous de votre futur adversaire ? 

Monaco est une équipe habile avec beaucoup de joueurs de ballon, capables de jouer sous la pression adverse. C’est l’une de ses particularités. On travaille pour avoir des réponses face à ces équipes aussi. Ils ont beaucoup de bons joueurs et de possibilités pour faire tourner et être capable d’enchaîner. Leur début de championnat a été difficile, avec les tours de Ligue des Champions, mais ils sont en train de trouver leur rythme de croisière.


Les supporters nous donnent du caractère.


Pourrez-vous compter sur l'ensemble de votre effectif demain mercredi (19h) contre Monaco ?

Yvann Maçon sera absent jusqu’à la trêve internationale. Le reste du groupe professionnel à ma disposition récemment, notamment Saïdou Sow, qui va mieux, est disponible.


La vente de l’ASSE est-elle dans les têtes ? 

Je ne me projette pas par rapport à la vente du club et je demande la même chose à mes joueurs. C’est un sujet que je laisse à l’extérieur du groupe car ce n’est pas notre actualité. Y penser, c’est arrêter de penser à notre situation sportive qui ne nous plaît pas du tout. Elle ne nous satisfait pas, pas plus qu’à nos supporters. Une frustration s’exprime de leur côté malgré leur présence et le soutien extraordinaire qu’ils ont montré contre Bordeaux. Les joueurs ont pu discuter avec eux à la fin du match. Les supporters nous donnent du caractère. Ensemble, on va avancer.

Fil infos

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire