#ASSEGF38 Anciens Verts Vendredi 30 Sept. 2022 à 16h03

Christophe Landrin à point nommé

"Gagner est une nécessité" : dans les colonnes de "La Tribune", Alain Perrin avait planté le décor et voulu exprimer sans prestations oratoires l'importance capitale que revêtait d'ores et déjà ce "choc" des mal-classés en cette quatrième épisode de l'opus 2009-2010. Stéphanois et Grenoblois, en fond de cale et un zéro pointé en prime, se doivent de débloquer leur compteur. A fortiori les Verts, à domicile, devant une revanche à des supporters au bord de la crise de nerfs après un humiliant revers concédé dans le Chaudron face à des Boulonnais réduits à 10 (0-1). Et le coach ligérien d'ajouter : "Croyez- moi : il n'y a pas de crise en interne".  Des rumeurs circulent cependant quant au poste de gardien : le Parisien Mickaël Landreau et le Valenciennois Nicolas Penneteau sont pressentis quand Jérémie Janot a été proposé à l'adversaire du jour.


Sans leurs Argentins Gonzalo Bergessio et Augusto Fernandez, dans l'attente de leur qualification, mais avec le renfort de Boubacar Sanogo, débarqué du Werder Brême, et le retour aux affaires d'Araujo Ilan et de Kevin Mirallas, éloignés des pelouses pour cause de blessures, les Verts - dont le départ de David Sauget pour... Grenoble, a été acté la veille - démarrent pied au plancher. Vingt-cinq premières minutes rythmées et décisives. Une accélération de Yoann Andreu sur le flanc droit, une habile remise de l'Ivoirien Sanogo pour Christophe Landrin valent à ce dernier de tromper la vigilance de l'ex-Stéphanois Jody Viviani d'une frappe croisée, sèche, finissant sa course au ras du montant droit. Dans la foulée, le Belge et ex-Lillois Mirallas touchera du bois. L'ASSE, ragaillardie, a incontestablement pris la mesure d'un rival dauphinois tardant à sortir de sa réserve initiale. Les coéquipiers de Laurent Batlles lâcheront les chevaux dans l'ultime quart d'heure. En vain. 


Les Foréziens signeront là leur premier succès de la saison (1-0). "Un soulagement" pour Blaise Matuidi, une fois encore admirable de détermination. "Un déclic à confirmer" aux yeux du Suisse Gelson Fernandes. Ce sera chose faite face au champion de France en titre, les Girondins de Bordeaux de Laurent Blanc (3-1) et à l'occasion d'un succès ô combien important en Principauté de Monaco (1-2). 


29 août 2009

À Saint-Étienne (stade Geoffroy-Guichard), AS Saint-Étienne bat GF 38 : 1-0 (1-0).

Arbitre: Stéphane Bré; 25 231 spectateurs.

But pour Saint-Étienne : Landrin (23e).

Avertissement à Saint-Étienne : Andreu (56e).

Avertissements à Grenoble : Dieuze (51e), Tadic (71e).

ASSE : Janot - Andreu,  Bayal Sall, N'Daw, Varrault -  Mirallas (Sako, 66e), Landrin, Payet (L. Perrin, 78e), Matuidi (cap.) - Sanogo, Ilan (Gelson Fernandes, 46e). Entraîneur : Alain Perrin.

GRENOBLE : Viviani - Paillot, Vitakic, Jemmali, Robin - Dieuze (Rendulic, 86e), Romao, Batlles (cap.), Courtois (Feghouli, 54e) - Ljuboja (Akrour, 74e), Tadic. Entraîneur : Mécha Bazdarevic.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Logos ASSE x UNFCCC

Palmarès

Logo ZEbet
Logo hummel
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire