D1 Arkema Féminines Jeudi 18 Nov. 2021 à 15h42

Audrey Chaumette : "Le vent va tourner"

En dépit d'une passe délicate marquée par trois revers de rang, l'attaquante ligérienne, licenciée chez les Vertes depuis dix ans, est persuadée que l'ASSE finira par atteindre son objectif : le maintien en D1 Arkema.

Comment juges-tu l'évolution du club depuis ton arrivée en 2011 et, plus globalement, celle du football féminin en France ?

L'évolution de l'AS Saint-Étienne est en parfaite adéquation avec l'essor du football féminin au niveau national. On bénéficie d'une meilleure visibilité, d'une communication accrue, comme en témoigne la conférence de presse d'aujourd'hui. On est plus suivies et on dispose de moyens plus conséquents. Il reste encore pas mal de choses à faire mais je considère qu'on va dans le bon sens. 


Le doute s'est-il insinué dans les têtes après les trois revers consécutifs, dont deux à domicile ? 

Non, on doit tirer des enseignements de ces défaites, les analyser, considérer qu'on apprend de ses échecs. On a des objectifs précis et clairement définis qu'on se doit d'atteindre. Pour y parvenir, on doit gommer ces petits détails qui font mal et nous pénalisent. On se doit d'être plus réalistes, plus costaudes dans les deux surfaces. 


Gommer ces petits détails qui font mal et nous pénalisent.


Comment vis-tu personnellement cette période délicate avec un temps de jeu réduit ?

Forcément, c'est une période un peu compliquée à vivre et à gérer lorsqu'on joue moins. Ceci étant, la saison est encore longue et je sais, par expérience, qu'on aura besoin de tout le monde. Je travaille pour me tenir prête et performante chaque fois que le staff fait appel à moi. C'est à moi de gagner ma place. Lorsque vous évoluez au poste d'attaquante, le job est parfois ingrat mais je suis préparée à ça. Face au PSG ou Lyon, vous savez que vous serez sans doute sevrée de ballons, qu'il vous faudra faire de gros efforts défensifs. Face à Soyaux, samedi, j'aurai potentiellement plus d'opportunités. Il faudra alors, si l'occasion se présente, saisir ma chance et être décisive.    


Envisageais-tu une saison aussi compliquée lorsque tu as inscrit le quatrième but de la victoire contre Dijon (4-0) dès la troisième journée de championnat ?

Pour le moment, on paie cash nos erreurs mais on continue à bosser afin de ne plus les reproduire. Je suis persuadée que le vent va tourner. Face à Montpellier, on a réalisé un match abouti mais on a cédé (1-2). Il nous a manqué trois minutes... Face à Fleury (0-4), on a été présentes, avant d'encaisser un but venu de nulle part. Il nous a fait mal. On a pris un coup sur la tête et on a eu du mal à repartir du bon pied.     


Le maintien est-il toujours un objectif raisonnable ?

Bien sûr. Dès samedi, on va aborder une série de trois matches face à des concurrents directs de notre championnat. On l'abordera comme tous les autres. Avec la même motivation, avec de l'ambition et des intentions. Il s'agira d'une rencontre importante mais je ne pense pas que l'on puisse déjà parler de tournant. Nous ne serons qu'au tiers du championnat.


Comment se passe l'intérim de Ludovic Chirat qui remplace Jérôme Bonnet actuellement en proie à des problèmes de santé ? 

Tout d'abord, je veux, au nom de tout le groupe, témoigner de notre soutien à Jérôme avec qui on échange régulièrement. Ceci étant, Jérôme et Ludovic se complètent parfaitement. C'est ce qui fait que quand Ludovic a repris le flambeau, nous n'avons pas été perturbées. On a gardé l'équilibre, chacun apportant sa pierre à l'édifice.

Fil infos

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire