Au fait, c'est quoi le #Derby ?

Au fait, c'est quoi le #Derby ?

La rivalité entre Saint-Étienne et Lyon se vit désormais sur le rectangle vert. Elle trouve pourtant ses racines dans une riche histoire, où les deux cités voisines ont connu leurs lots de désaccords.

Pros Jeudi 22 Novembre 2018 à 17h53


Un derby historique

Il y a cette distance, 62 kilomètres, qui dessine une frontière footballistique entre deux clubs. Il y a, à la base de tout, une proximité géographique d’où est née une rivalité entre voisins toujours en vigueur. Dès le Moyen-Âge, Stéphanois et Lyonnais se trouvèrent en désaccord: le comte du Forez s’oppose à l’archevêque de Lyon. En 1158, le conflit se solde par une victoire du premier cité. Six siècles plus tard, les tensions existent toujours, ce qui débouche sur la scission du département de Rhône-et-Loire. Celui de la Loire, qui existe évidemment toujours, voit alors le jour, et Saint-Étienne en devient sa préfecture. Les deux villes sont, depuis, séparées. La rivalité se vit aujourd’hui sur un autre terrain.


Un derby sportif

Et plus précisément sur le rectangle vert. La distance qui sépare Saint-Étienne de Lyon est la plus faible entre deux clubs de l’élite (si l’on exclut celle existant entre Nice et Monaco, état souverain mais rattaché à la France pour les compétitions officielles). Dix-sept titres de champions de France ont été remportés par les deux clubs, et même 40 trophées majeurs si l’on ajoute les distinctions majeures du football professionnel (Championnats, Coupes de France et Coupes de la Ligue, Trophée des Champions). Vendredi, Stéphanois et Lyonnais se retrouveront pour la 117e fois de l’histoire, preuve que les rendez-vous entre voisins ont rythmé l’histoire des deux clubs.


Un derby humain

Le derby est devenu une compétition à part, où les petites histoires pullulent. Il y a celles de la famille Oleksiak, stéphanoise pur sucre, qui, en cumulé, a disputé 11 derbies (6 pour Jean, le père, 5 pour Thierry, le fils). Ou celle de Bernard Lacombe, aujourd’hui membre de la direction de l’OL, passé par l’ASSE entre 1978 et 1979. L’ancien attaquant n’est pas le seul à avoir connu les deux maillots puisque 50 joueurs ont porté les couleurs des deux clubs au cours de l’histoire. Ce vendredi, chaque bandeau portera fièrement ses couleurs. Ainsi va la longue et riche histoire du derby.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :