#ASSERétro Musée des Verts Mardi 19 Mai 2020 à 12h50

ASSE-Lille 2018, festival de clôture

Il y a deux ans, les Verts faisaient littéralement exploser la défense lilloise en inscrivant cinq buts lors de la 38e et dernière journée d’une saison épique.

Festival de printemps, feu d’artifice offensif, ce match ASSE-Lille, édition 2017-2018, a été l’aboutissement d’une saison où les Stéphanois ont tout connu. En situation délicate lors de la trêve hivernale, les troupes de Jean-Louis Gasset avaient amorcé un rebond spectaculaire au début de l’année 2018 qui s’était conclu par une large victoire contre les Dogues il y a deux ans jour pour jour.


En pleine confiance face à Lille

Les Verts avaient construit leur confiance au fil d’une brillante série de 13 matches consécutifs sans défaite qui les avait vus passer de la 16e à la 5e place de Ligue 1 Conforama. Et, malgré les deux revers concédés contre Bordeaux (1-3) et Monaco (0-1) avant la réception du LOSC pour la journée de clôture de la saison, les Stéphanois conservaient une chance de se qualifier pour l’Europa League.


Le show Hamouma

Symbole d’une équipe ligérienne libérée, Romain Hamouma avait rendu fous les joueurs de son ancien entraîneur, Christophe Galtier, et marqué la rencontre de son empreinte. Auteur du tir qui avait permis à Jonathan Bamba d’ouvrir rapidement le score (ASSE 1-0 Lille, 7e), le numéro 21 avait ensuite étalé toute sa palette technique. S’emmenant d’abord le ballon pour réaliser une reprise de volée puissante du pied droit (ASSE 2-0 Lille, 13e), il avait ensuite enchaîné petit pont et plat du pied gauche (ASSE 3-0 Lille, 40e). Au terme d’un contre, le droitier avait remporté son duel face à Maignan et signé un coup de chapeau (ASSE 4-0 Lille, 61e). Pour conclure, ce score déjà fleuve avait été alourdi par un CSC de Malcuit, un autre ancien de la maison verte (ASSE 5-0 Lille, 66e).






Communion collective

Si les résultats ne souriaient pas aux Verts qui manquaient la qualification en Europa League uniquement à la différence de buts, le score triomphal et le dénouement heureux de cette saison du match remplissaient de bonheur le Peuple Vert. Réunis au pied des kops, joueurs et staffs pouvaient savourer leur exploit et communier avec Geoffroy-Guichard. La liesse collective n’avait d’égale que l’émotion intense que trahissaient les larmes de Kevin Monnet-Paquet ou de son entraîneur.



Fil infos

Palmarès