Pros Samedi 30 Novembre 2013 à 16h51

ASSE 4-0 Reims : Vive le football !

Les Verts ont bouclé une semaine extrasportive agitée par une victoire spectaculaire. Un doublé de Loïc Perrin et un but de Moustapha Bayal ont fait craquer la défense rémoise en moins d’un quart d’heure avant que Mevlut Erding aggrave encore le score en fin de match. Patients et conquérants, les Verts ont enchainé un deuxième succès consécutif dans un Chaudron aux anges

 

 

«Stop à la violence ! »  Une semaine après les graves incidents survenus à Nice, l’heure était à la mobilisation générale pour lutter contre la violence dans les stades. Quelques instants avant le coup d’envoi, un jeune du centre de formation de l’ASSE donna le ton en lisant un message de paix et d’apaisement. Il fut ovationné.

Place au jeu. Le football était, de nouveau, au centre des débats. Tant mieux car, entre deux équipes réputées très joueuses, le match s’annonçait spectaculaire et palpitant. D’un côté, les Verts, vainqueurs au forceps, à Nice, s’étaient créés les bases d’une nouvelle dynamique. Ils voulaient désormais engendrer une série. De l’autre, les Rémois avaient épinglé à leur tableau de chasse quasiment toutes les plus grosses écuries du championnat : Lille, Monaco, Marseille et Lyon. Ils incitaient donc à la plus grande méfiance.

 



Alors que le match avait été justement avancé à 15 heures pour d’évidentes raisons climatiques, l’ASSE était bien à l’heure. Les Verts attaquaient vite et fort. Dès la première minute, un but de Brandao fut annulé pour un hors-jeu de Franck Tabanou (1e). En face, Reims n’était pas venu pour défendre. Les corners de Floyd Ayité donnaient des frissons à la défense stéphanoise.

Les occasions sont stéphanoises, les contres rémois


Sur un terrain glissant, les Stéphanois avaient les meilleurs repères. Un centre fuyant de Franck Tabanou fut tout près d’être repris par une tête de Romain Hamouma, trop court (19e). Quatre minutes plus tard, en relais avec Brandao, Franck Tabanou s’essaya à une reprise de peu au-dessus. Pour finir ce temps fort, Romain Hamouma, en position idéale, fut devancé de justesse (25e).


Reims procédait par contre-attaques. Démarqué au second poteau, Fortes n’attrapa pas le cadre. Ensuite, Stéphane Ruffier se réchauffa en détournant un tir rasant de Nicolas De Preville.

 




L’ASSE reprenait les initiatives. Franck Signorino détourna, du bras et dans sa surface de réparation, un centre de Fabien Lemoine (38e) mais l’arbitre ne broncha pas. Le milieu de terrain stéphanois insista encore et enroula une frappe qui frôla la transversale de Kossi Agassa, pourtant battu (39e). Les Stéphanois poussaient. Brandao se retourna mais son tir en pivot fut détourné en corner (44e).

Au retour des vestiaires, l’ASSE était immédiatement en action. Elle se procura une formidable occasion d’ouvrir le score. Franck Tabanou s’arracha pour centrer, Romain Hamouma se jeta au premier poteau mais manqua sa reprise à bout portant (53e).

 

Moustapha Bayal Sall marque pour son anniversaire

Reims était toujours à surveiller comme le lait sur le feu. Stéphane Ruffier était vigilant pour détourner un tir rasant de Prince O’Niangue (60e). Un arrêt d’autant plus décisif que les Stéphanois trouvaient l’ouverture dans la foulée. Sur un corner de Romain Hamouma, Moustapha Bayal sauta plus haut que tout le monde pour smasher le ballon dans les filets rémois (62e). Il fêta dignement son 28ème anniversaire.


Le doublé de Loïc Perrin, papa heureux

L’ASSE avait peut-être fait le plus dur. Pour en avoir le cœur net, les Verts se mirent rapidement et définitivement à l’abri. Deux coups de tête successifs de Loïc Perrin firent complètement craquer la défense rémoise : une tête smashée sur un coup franc magistral de Yohan Mollo et un coup de tête à bout portant après un ballon repoussé par Kossi Agassa (77e). Le capitaine stéphanois fêta de la plus belle manière la naissance, la veille, de sa fille.

 



Mevlut Erding marque aussi


A 3-0, la différence était nette. Reims était KO et ne se releva plus. Le public stéphanois était aux anges. Les Verts en remettaient même une dernière couche. Mevlut Erding contra un dégagement de Kossi Agassa, avant de glisser le ballon entre les jambes du gardien rémois (88e). Quelle deuxième mi-temps ! 


ASSE 4–0 Stade de Reims
Au stade Geoffroy-Guichard, 24109 spectateurs
Score à la mi-temps : 0-0
M. Kalt

Buts :
Sall (62e), Perrin (75e et 77e), Erding (88e) pour l’ASSE
Avertissements : Lemoine (57e) pour l’ASSE ; Krychowiak (26e) pour Reims

ASSE : Ruffier, Clerc, Perrin (cap), Sall, Ghoulam, Clément, Lemoine (puis Diomandé 74e), Cohade, Hamouma, Tabanou (puis Mollo 65e), Brandao (puis Erding). Entr : Christophe Galtier

Reims : Agassa, Signorino, Tacalfred (cap), Weber, Glombard, Krychowiak (puis Charbonnier 70e), Devaux, O’Niangue, Fortes (puis Atar 75e), De Preville, Ayité. Entr : Hubert Fournier

Expériences ASSE

Palmarès