Pros Samedi 23 Mai 2015 à 22h51

ASSE 2-1 EAG: Saint-Etienne, Coupe d’Europe !

Soir de fête dans le Chaudron. Devant presque 40000 spectateurs et dans une ambiance extraordinaire, les Verts ont dominé Guingamp et assuré une troisième participation européenne consécutive grâce à l’inévitable Max-Alain Gradel, auteur d’un nouveau doublé.

Charles-Paret, Henri-Point, Pierre-Faurand et Jean-Snella, les quatre tribunes de Geoffroy-Guichard ont pu communier avec leurs joueurs, finalement 5e de Ligue 1 avec 69 points, se remerciant mutuellement pour une troisième saison consécutive dans le top 5 français. Il est alors 23 heures et toute la cité stéphanoise s’endort peu à peu, après une nouvelle victoire des Verts dans leur jardin. Toute ? Non ! Un carré de territoire forézien résiste toujours au sommeil. On le surnomme « Le Chaudron » et, encore une fois, il a voulu que la nuit soit verte. Elle le fut et d’autres arriveront la saison prochaine, sur les pelouses européennes, comme aux plus belles heures d’une époque plus si lointaine, quand Saint-Etienne ne dormait presque jamais.

Gradel répond présent…

Privé de Franck Tabanou et François Clerc en défense, Christophe Galtier innovait au coup d’envoi avec une défense à trois centraux déjà entrevue en fin de match face à Nice et Evian. Yohan Mollo était placé en soutien de Max-Alain Gradel, Kévin Monnet-Paquet en attaque, et Ismaël Diomandé remplaçait numériquement Jérémy Clément, suspendu pour ce dernier match de la saison, au poste de sentinelle devant la défense. Fabien Lemoine était le premier à s’extirper du milieu breton et à lancer Max-Alain Gradel, en pointe ce samedi. L’Ivoirien laissait échapper le ballon après un contrôle trop long (5e). Ce qui n’était pas le cas de Christophe Mandanne, parti en profondeur, qui butait sur un  Stéphane Ruffier sorti à temps (9e). Maxime Baca était également le plus prompt pour détourner une tentative de Max-Alain Gradel, après une tête piquée inspirée de Yohan Mollo, pour lancer l’Ivoirien face au but (22e).

Portée par la vitesse de ses attaquants, l’équipe guingampaise cherchait sans cesse la profondeur, malgré la présence de trois défenseurs centraux au sein de l’arrière-garde stéphanoise. Claudio Beauvue tentait de doubler Moustapha Bayal Sall mais sa frappe en demi-volée était trop enlevée (34e). La réponse était immédiate, avec un jeu à trois entre Kévin Théophile-Catherine, Kévin Monnet-Paquet et Max-Alain Gradel, conclu par l’Ivoirien d’une frappe appuyée du plat du pied terminant sa course dans les gants de Mamadou Samassa (35e). A peine une minute plus tard, sur une action similaire, le portier guingampais ne pouvait rien faire devant le Champion d’Afrique, qui marquait son 16e but de la saison en L1, le 12 sur les 13 derniers matches, après un centre en retrait de Yohan Mollo (ASSE 1-0 Guingamp, 36e). Les Verts rentraient aux vestiaires en tête, après une dernière frappe du passeur décisif sur coup-franc, aux trente mètres, détournée par Mamadou Samassa (45e).

… deux fois plutôt qu’une

La seconde période à peine débutée, Max-Alain Gradel allait encore une fois faire chavirer le Chaudron. L’Ivoirien reprenait victorieusement l’offrande de Kévin Monnet-Paquet, inspiré en une touche de balle à l’entrée de la surface adverse (ASSE 2-0 Guingamp, 52e). Au pied du Kop Nord, « Maxou » mimait la panthère, avant de montrer ses talents de danseur à ses coéquipiers. Dix-sept buts dans une saison valent bien un déhanché ou deux, c’est certain. Guingamp avait le mérite de réagir une dizaine de minutes plus tard, en obtenant un penalty après une faute de Moustapha Bayal Sall sur Claudio Beauvue. L’attaquant breton se faisait justice lui-même, et réduisait l’écart (ASSE 2-1 Guingamp, 62e)

Max-Alain Gradel passait ensuite tout près du triplé, après un centre de Jonathan Brion au cœur de la surface. Le double buteur du soir se jouait de Baissama Sankoh avant de voir sa frappe contrée par Benjamin Angoua (69e). Le ralenti parlait de lui-même : les deux centraux bretons étaient restés stoïques face à l’Ivoirien, comme dans l’attente de ce que le numéro 7 des Verts allait leur infliger.



Les Verts tiennent le choc

Même si Guingamp tentait de revenir au score, notamment sur des frappes isolées (Mathis, 80e et Giresse, 84e), les Stéphanois dominaient l’essentiel de la rencontre et maîtrisaient leur adversaire. La possession, du reste, était en leur faveur, même si les hommes de Christophe Galtier peinaient à mettre réellement en danger Mamadou Samassa, comme sur la frappe de Kévin Théophile-Catherine (86e). Geoffroy-Guichard en profitait pour monter le volume, poussant ses protégés dans les dernières accélérations de leur saison. Max-Alain Gradel sortait sous les ovations du Chaudron au tout début du temps additionnel, après une prestation plus qu’aboutie. Benjamin Corgnet, lui, testait une nouvelle fois le potier breton d’une frappe enroulée du gauche (90e+1). L’essentiel était fait, la Coupe d’Europe passera bien par Saint-Etienne l’été prochain.

La dernière journée de championnat ne livrait pas de renversement de situations et les victoires conjuguées de l’AS Monaco et de l’OM ne permettaient pas aux Verts de coiffer tout ce beau monde au poteau. «Être cinquième ne serait pas un échec, loin de là», avait déclaré Loïc Perrin, jeudi, en conférence de presse. Le Chaudron était d’accord avec son capitaine.

38e journée de Ligue 1
Au stade Geoffroy-Guichard, 39147 spectateurs
ASSE 2-1 Guingamp
Score à la mi-temps
: 1-0
Arbitre : M. Fautrel
Buteurs : Gradel (36e, 49e) pour l’ASSE ; Beauvue (61e, sp) pour Guingamp
Avertissements : Brison (44e), Bayal Sall (61e) pour l’ASSE ; Jacobsen (51e) pour Guingamp
ASSE : Ruffier – Théophile-Catherine, Perrin (C), Sall, Pogba, Brison – Diomandé, Lemoine, Monnet-Paquet, Mollo (puis Corgnet, 70e), Gradel (puis Bamba, 90e). Entr. : C.Galtier
Guingamp : Samassa, Jacobsen, Angoua, Baca, Sorbon (puis Sankoh, 15e) – Diallo, Mathis (C), Pied (pui Douniama, 87e) – Giresse, Beauvue, Mandanne (puis Coco, 43e). Entr. : J. Gourvennec.

Fil infos

Vert l'Avenir

Ensemble, faisons de notre club une source d'engagement, à domicile et à l'extérieur,
car un club de football engagé est un club plus fort !

Palmarès

Logo hummel
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire