AS Monaco 1-0 ASSE : l'issue fatale

AS Monaco 1-0 ASSE : l'issue fatale

Les valeureux Verts ont craqué au bout du temps réglementaire à Monaco. Les hommes de Leonardo Jardin s'en sont remis à un penalty pour faire plier un Stéphane Ruffier.

Pros Samedi 12 Mai 2018 à 23h21

Le résumé du match

Injustement privée du précieux soutien de ses supporters, l’AS Saint-Étienne a débuté la rencontre avec de sérieuses intentions d’aller chercher des points sur la pelouse de l’AS Monaco. Du soutien, les attaquants stéphanois en ont bénéficié, compte tenu du dispositif conçu par Jean-Louis Gasset : deux latéraux, Mathieu Debuchy à droite et Gabriel Silva à gauche, positionnés très haut dans une défense à cinq.
Pourtant, c’est bien l’AS Monaco qui, d'entrée de jeu, a porté le danger sur la cage de son adversaire par l'intermédiaire de Sylla (4e). Les Verts et Rémy Cabella ont immédiatement répliqué, sans trouver le cadre (5e). Les incursions dans les surfaces de réparation se faisant rares, les deux équipes ont opté pour des tentatives aussi lointaines qu’imprécises. Après 20 minutes de jeu, les hommes de Jean-Louis Gasset étaient clairement ceux qui tenaient le ballon, avec près de 61% de possession. La tendance s’est ensuite inversée, les Monégasques plus entreprenants s’approchant du but de Stéphane Ruffier. Et dans cette première période où ceux qui tenaient le ballon n’étaient pas les plus dangereux, Loïc Perrin s’est illustré d’une belle frappe pied gauche, déviée par Jemerson et qui a frôlé la transversale de Subasic.


Face au champion de France en titre, les Verts ont souffert après la pause. Après avoir essuyé plusieurs offensives sans que les centres monégasques ne trouvent preneurs, Stéphane Ruffier a réalisé un arrêt de très grande classe devant Lopes (60e). Une nouvelle fois, les Verts ont répondu par Rémy Cabella (62e), auteur d’une frappe enroulée détournée par Subasic. Puis, quand Jean-Louis Gasset a sonné la révolte avec des changements plutôt offensifs, Jonathan Bamba a été tout près de donner l’avantage aux siens mais a buté sur le portier croate (66e). Ce même Jonathan Bamba a aussi su repousser l’échéance, en sauvant, sur sa ligne de but, un ballon frappé de la tête par Jemerson (72e). Quand il n’a pas été suppléé par un coéquipier, Stéphane Ruffier a réalisé de grandes prouesses; Son double arrêt exceptionnel devant Lemar puis Sylla (83e) a écoeuré les attaquants monégasques. Mais le solide gardien stéphanois n’a rien pu faire devant Fabinho, qui l’a parfaitement pris à contre-pied sur un penalty obtenu par Lemar. 


Le but

90e (0-1) : En voulant dégager le ballon, Mathieu Debuchy semble déséquilibrer Lemar. L'arbitre siffle penalty. Fabinho prend Stéphane Ruffier à contre-pied.


L’analyse du coach


En conférence de presse d'après-match, Jean-Louis Gasset a regretté les opportunités manquées de ses joueurs, notamment en seconde période. Il a également tenu à souligner le courage et l'implication de son groupe, mais aussi des supporters, nombreux à avoir effectué le déplacement et qui n'ont pourtant pas pu soutenir leur équipe à cause de l'interdiction de déplacement décidée par le gouvernement monégasque.



Ligue 1 Conforama
37e journée
Au stade Louis II de Monaco, 10 742 spectateurs
AS Monaco 1-0 ASSE
Mi-temps :
0-0
Arbitre : Benoit Bastien
But : Fabinho (90e sp) pour l’AS Monaco.
Avertissements : Théophile-Catherine (41e) pour l’ASSE ; Serrano (7e) pour l’AS Monaco.
Expulsion : Ghezzal (90e+3) pour l’AS Monaco.

AS Monaco : Subasic (C) – Serrano, Jemerson, Glik, Touré (puis Sidibé, 68e) – Moutinho, Fabinho, Tielemans (puis Pellegri, 80e) – Lemar, Sylla, Lopes (puis Ghezzal, 68e). Entraineur : Leonardo Jardim.
ASSE : Ruffier – Silva (puis Selnaes, 71e), Subotic, Perrin (C), Théophile-Catherine, Debuchy – M’Vila, Diousse (puis Monnet-Paquet, 64e), Cabella – Bamba, Ntep (puis Hamouma, 64e). Entraîneur : Jean-Louis Gasset.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :