Alexander Söderlund:

Alexander Söderlund: "Mon plus beau souvenir"

Il a marqué de son empreinte deux derbys remportés dans le Chaudron et fait donc partie de la longue et riche histoire des rencontres entre voisins. De retour à Rosenborg, l’ancien Stéphanois n’est pas près d’oublier son but face à l’OL.

Pros Dimanche 20 Janvier 2019 à 14h45

À la proposition du parler du derby, soumise par message il y a deux semaines, il a répondu dans la minute par un "Bien sûr ! Avec grand plaisir". Alexander Söderlund n’exagère rien : les émotions ressenties après le but de la victoire du derby en 2016 (1-0) et sa passe décisive un an plus tard (2-0), sont toujours vivaces. Ce dimanche, il soutiendra ses ex-coéquipiers avec la ferveur d’un vrai supporter stéphanois.

Dans quel état d’esprit étais-tu ce 17 janvier 2016, juste avant de jouer ton premier derby ?
En fait, je ne savais pas à quoi m’attendre avant le match car je venais juste d’arriver à Saint-Étienne. Ce match était le premier pour moi à Geoffroy-Guichard. Dès l’échauffement, j’ai compris ce que jouer un derby voulait dire. Le stade était déjà rempli, les gens nous encourageaient. Je n’avais jamais rien vu de tel. Je souhaite à tout joueur professionnel de vivre ça au moins une fois dans sa carrière.

T’imaginais-tu vivre quelque chose d’aussi fort en marquant le but de la victoire ?
Je me souviens que certains de mes coéquipiers m’avaient dit que, si je marquais, je deviendrais un héros. J’en rigolais presque car je ne savais pas encore tout ce que ce match signifiait. Aujourd’hui, trois ans après, je vois encore souvent les images de mon but. Des supporters stéphanois m'en parlent sur les réseaux sociaux. C’est incroyable ! C’est mon plus beau souvenir sur un terrain. Mon fils n’a que deux ans mais j’attends qu’il soit un peu plus grand pour le lui montrer. En plus, ce soir-là, sa maman était dans le Kop Nord, elle a vécu ça aux premières loges (rires) ! Un jour, on reviendra à Saint-Étienne pour vivre un match et se rappeler de ce merveilleux moment.

Quand tu as vu le ballon passer le ligne, qu’as-tu ressenti ?
C’était… Wow ! Rien que de m’en rappeler, j’en ai des frissons ! J’ai encore en tête le son du stade, les cris des gens qui descendent de la tribune. Avec le recul, je me rends compte que ce but a rendu heureux beaucoup de personnes. Au fond, il n’y a pas de meilleure définition du football ! J’ai eu, certes, un peu de réussite. Mais tant mieux ! Ma célébration ? Sincèrement, je ne savais pas ce que je faisais (rires). J’ai couru dans le vide et j’ai glissé sur mes genoux. J’ai vu les gens le poing en l’air, le sourire aux lèvres, qui criaient. Je ne l’oublierai jamais.


Un derby ? Je souhaite à tout joueur professionnel de vivre ça


Un peu plus d’un an plus tard, le 5 février 2017, tu signes un grand match et délivre une passe décisive lors d’une autre victoire face à l’OL (2-0)…
Je pense que j’avais fait ce soir-là mon meilleur match sous le maillot Vert. Je n’avais pas marqué mais, ensemble, on avait totalement maîtrisé notre sujet. On avait été meilleurs qu’eux, tout simplement. Et, surtout, on s’était battus comme des chiens. On avait tous en mémoire la victoire d’un an plus tôt et on savait que ça passait par là. J’ai en tête une phrase que j’avais entendue : un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. J’aime beaucoup cette phrase. En avoir gagné deux avec Saint-Étienne, c’est extraordinaire. J’en suis très fier.

Si tu étais dans le vestiaire avant le coup d’envoi, dimanche, que dirais-tu au groupe ?
Qu’ils ont assez de qualité pour remporter ce match. Et, surtout, qu’ils aient en tête qu’une victoire donnera du bonheur à toute une ville. Quand on est joueur professionnel, rendre heureux autant de gens, c’est une très belle chose à vivre.

Et si tu pouvais parler aux supporters ?
Je sais qu’ils sauront soutenir l’équipe de bout en bout. Les moments de communion après les victoires me manquent. L’atmosphère de ce stade est spéciale, différente, unique. Poussez les joueurs ! Ce soir, je serai un supporter expatrié devant ma télévision. Allez les Verts !

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :