Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "En nette progression"

L’entraîneur stéphanois se satisfait de la deuxième victoire consécutive de ses hommes à Geoffroy-Guichard. Il a notamment apprécié la maîtrise technique dont ils ont fait preuve en seconde période.

Pros Samedi 10 Novembre 2018 à 22h51

Cette victoire est-elle celle du réalisme ?

Oui. Marquer dès la première minute puis presque à la dernière de la première mi-temps quand l’adversaire vous met en danger (il sourit)… Mener 2-0 à la mi-temps, ce n’est pas miraculeux mais c’est être efficace. Après, j’ai aimé la maîtrise du match. Une fois qu’ils ont eu moins de jus dans leur pressing, on a fait de très belles choses, qui auraient peut-être mérité un but. On n’en est pas passés loin, avec notamment une frappe de Rémy (Cabella) sur la barre. Je retiens la qualité de deuxième mi-temps mais aussi le réalisme de la première.

Qu’avez-vous particulièrement apprécié chez vos joueurs ?
L’équipe est en progrès. L’équipe maîtrise. On a eu des mauvais moments, notamment quand on s’est cantonnés derrière après le premier but, un peu comme contre Rennes. La seconde mi-temps est pratiquement ce que j’idéalise de notre jeu collectif. On est en nette progression.

Dans quels domaines ?
La maîtrise technique de la deuxième mi-temps. On menait 2-0, il fallait faire courir l’adversaire et tenter de mettre le troisième. On a essayé de le faire et on aurait pu. Il ne nous a pas manqué grand-chose sur certaines actions. On savait que c’était difficile de remporter deux victoires de suite à la maison. Contre Angers, on est passés entre le mur et l’affiche (sic). Ce soir, on prend trois nouveaux points contre une équipe qui n’encaisse pas beaucoup de buts. On leur en a marqué deux. Ça veut dire quelque chose.

Pouvez-vous nous donner des nouvelles de Loïc Perrin, qui a dû céder sa place à la pause ?
C’est le point noir de la soirée. Il a ressenti une pointe à une cuisse. On attend les examens pour en savoir davantage. Mathieu (Debuchy) a, lui, une entaille entre les orteils. Il n’y a que lui pour pouvoir terminer le match. À la mi-temps, il a dit qu’il voulait essayer. Il va au bout des choses. C’est vraiment un guerrier.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :