#ASSESCO Focus sur Angers

#ASSESCO Focus sur Angers

Battus en semaine en Coupe de la Ligue, les Angevins apprennent à vivre sans Karl Toko-Ekambi, parti durant l'intersaison. Solides mais inconstants, les hommes de Stéphane Moulin peinent encore en attaque.

Pros Samedi 03 Novembre 2018 à 14h10

Une grande frustration avant le Chaudron

Pour son 16e de finale de Coupe de la Ligue mercredi soir, à Guingamp, le SCO a vécu une soirée compliquée. Éliminés au bout de la nuit (0-0, 2 tab à 3), les Angevins ont buté sur le portier breton, Marc-Aurèle Caillard, qui a détourné trois tentatives aux 9 mètres. Pourtant, Stéphane Moulin et les siens ont dominé la rencontre et en ont montré bien plus qu’En Avant. Seul point positif, Kévin Mouanga, le capitaine de l’équipe réserve angevine, a réussi ses débuts en professionnels. Il remplaçait Ismaël Traoré, suspendu pour trois matches, et a "réussi tout ce qu’il a eu à faire" selon son entraîneur.


La vie sans Toko-Ekambi

Avec 18 buts au compteur la saison dernière, il avait tenu le SCO (presque) à lui tout seul. Parti découvrir la Liga sous les couleurs de Villarreal, le buteur fait, depuis, cruellement défaut à Angers. Seul Stéphane Bahoken (2 buts et 2 passes décisives), arrivé libre cet été de Strasbourg, masque l’absence du Camerounais. Le meilleur buteur angevin cette saison se nomme Ismaël Traoré (3 buts), défenseur central de métier, et il se substitue donc à l’apathie de ses coéquipiers d’attaque. Si Stéphane Moulin et les siens veulent performer, la suspension pour trois matches du défenseur devra pourtant être comblée.


Trois mois, trois phases

Août, septembre, octobre: les trois mois de compétitions déjà disputés dessinent les contours de la saison du SCO. Un départ catastrophique, d’abord. Trois défaites pour démarrer et une inquiétante 19e place ont inquiété les Angevins. Ces derniers se sont repris dès septembre, avec 3 victoires, face au LOSC (1-0) et à l’AS Monaco (2-1), notamment. Depuis, c’est plus compliqué. Les Angevins cherchent le goût de la victoire depuis la fin septembre. Incapables de battre Strasbourg (2-2), freinés à Reims (1-1), ces derniers ont été dominés par l’OL, la semaine dernière (1-2). Espérons que novembre, qui débute avec un match face à l'ASSE, ne sonne pas le réveil de Stéphane Moulin et des siens.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :