Montpellier 1-2 ASSE : et de quatre !

Comme la saison dernière, les Verts se sont imposés au stade de la Mosson, et ont signé une quatrième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Grâce à des buts de Moustapha Bayal Sall et Nolan Roux, son premier en Vert, les hommes de Christophe Galtier se sont provisoirement hissés sur la troisième marche du podium.

Pros Samedi 12 Septembre 2015 à 21h51

Après un mois d’août réussi - 7 points acquis en Ligue 1 et une nouvelle qualification européenne -, les hommes de Christophe Galtier ont bien attaqué celui de septembre ce samedi soir à Montpellier en remportant leur quatrième victoire et la 300e à l'extérieur du club dans le Championnat de Ligue 1.  Privés notamment de Benoît Assou-Ekotto, Benjamin Corgnet et Jean-Christophe Bahebeck, les Verts ont su se rendre le match facile. ils ont marqué un but par mi-temps et dominé un MHSC désormais en très grande difficulté au classement. Avant de fêter leur 100e match européen jeudi prochain face à Rosenborg, les Stéphanois se sont provisoirement hissés sur le podium de la L1.

Alors qu’une nouvelle série de sept matches rapprochés s’annonçait,  Christophe Galtier donnait l’occasion à Vincent Pajot, pour la première fois titulaire en Ligue 1 sous le maillot vert, de vivre son baptême du feu avec l’ASSE. Jérémy Clément et Valentin Eysseric l’accompagnaient dans le cœur du jeu, alors que, sur le côté gauche de la défense, Pierre-Yves Polomat était à nouveau titulaire loin de Geoffroy-Guichard après son match à Lorient (1-0). François Clerc occupait le côté droit, Loïc Perrin et Moustapha Bayal Sall étant alignés dans l’axe. Aux avant-postes, Nolan Roux, Kévin Monnet-Paquet et Romain Hamouma étaient chargés de l’animation offensive.

Le premier quart d’heure était calme. Les deux équipes, privés de nombreux joueurs au coup d’envoi, ne se lançaient pas à l’abordage et cherchaient d’abord à construire. Le centre de Pierre-Yves Polomat, prolongé de la tête par Kévin Monnet-Paquet, n’inquiétait pas Jonathan Ligali (21e), peu inspiré, quelques minutes plus tard, sur un coup-franc tiré par Valentin Eysseric, que le portier héraultais déviait sur Monnet-Paquet. Le numéro 22 stéphanois remisait pour Moustapha Bayal Sall, qui crucifiait le jeune gardien (Montpellier 0-1 ASSE).

Christophe Galtier, en haut de la Mosson pour son premier match de suspension, appréciait. Ses hommes se facilitaient un match jusque-là fermé et frappaient les premiers. Le coup-franc de Ryad Boudebouz, peu après, ne permettait pas au public de la Mosson de croire à une égalisation immédiate (26e).



Toujours sans victoire depuis le début de la saison, Montpellier tentait de réagir. La tête de Congré, sur un corner, passait près du cadre (39e). Nolan Roux, sur tous les fronts, gagnait ensuite son duel avec le défenseur montpelliérain avant de se présenter face à Ligali, mais le gardien adverse avait le contre favorable (43e). Rolland Courbis, dont l’équipe n’avait toujours pas marqué un but en Ligue après quatre matches et demi, changeait ses outils offensifs à la pause, avec les entrées de de Paul Lasne et Moustapha Yatabaré. Mais c’est bien Nolan Roux, l’atout maître dans la manche des Verts, qui allait se montrer à son avantage. Après une magnifique récupération, Loïc Perrin lançait le numéro 9 stéphanois qui, en face à face, ne loupait pas sa cible (Montpellier 0-2 ASSE, 59e). A l'aise sur la pelouse de la Mosson,  les Stéphanois avaient placé deux banderilles fatales aux Montpelliérains.



Le résultat acquis, il suffisait aux Verts de ne pas perdre leur concentration. Stéphane Ruffier en était le premier conscient, lui qui sortait des poings une tête de Dabo prenant le chemin des buts (71e). La reprise de Marveaux, sur un nouveau corner pour les locaux, s’envolait dans le ciel, alors que le portier stéphanois semblait une nouvelle fois sur la trajectoire (76e). Nolan Roux, auteur d’une prestation convaincante, réveillait ses troupes, d’une tête lobée  (79e). Robert Beric, la nouvelle recrue offensive, faisait ses débuts en Vert (81e), en remplacement de Kévin Monnet-Paquet. Il voyait son nouveau gardien, Stéphane Ruffier, en forme internationale, sur une frappe puissante de Boudebouz (83e). Le but de Marveaux au bout du bout du temps additionnel, n’y changeait rien. M. Jaffredo sifflait la fin du match sur l’engagement. Les Verts, sérieux et appliqués, s’imposaient comme la saison dernière en terre montpelliéraine.

Ligue 1
5e journée
Montpellier 1-2 ASSE
Au stade de la Mosson
Arbitre
: M. Jaffredo
Buts : Bayall Sall (24e), Roux (59e) pour l’ASSE ; Marveaux (90e+2) pour Montpellier
Avertissements : Dabo (37e), Cornette (40e), Marveaux (65e) pour Montpellier ; Bayal Sall (17e), Polomat (61e) pour l’ASSE
Montpellier : Ligali - Deplagne - Hilton (c) – Bensebaini (puis Roussillon, 62e) - Congré - Dabo - Marveaux - Boudebouz – Bakar (puis Lasne, 46e) – Berigaud (puis Yatabaré, 46e) – Cornette. Entr. R. Courbis.
ASSE : Ruffier – Polomat, Perrin (C), Sall, Clerc – Clément, Pajot (puis Lemoine, 66e), Eysseric – Monnet-Paquet (puis Beric, 81e), Roux, Hamouma (puis Bamba, 58e). Entr. : C.Galtier.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :