Formation Samedi 22 Nov. 2014 à 17h37

CFA : Moulins freine les Verts

Les Moulinois ont stoppé, samedi après-midi, la série positive des Verts. Avec une dizaine d’occasions franches, les Stéphanois avaient toutes les cartes en main pour remporter la rencontre (0-1). 

Première minute de jeu : les Verts font tourner rapidement le ballon, Gattier accélère sur son côté et remet en retrait pour Chapuis, dont la frappe est stoppée par le portier adverse. Ces soixante secondes initiales de la partie, enjouée et agréable à suivre, sont symptomatiques de l’après-midi vécu par les Stéphanois. Supérieurs techniquement, ils ont parfois failli dans le dernier geste, les empêchant de signer une troisième victoire consécutive.

La première demi-heure était à leur avantage, avec un Jonathan Bamba placé juste en soutien des deux attaquants, Adrien Valente et Arsène Elogo, et un Eliott Gattier incisif sur son côté gauche. Durieu reprenait de la tête un coup-franc de Suljic et manquait de peu le cadre (13e). Maxence Chapuis tentait ensuite la volée sur un autre coup de pied arrêté mais son ballon était sorti devant les buts par un défenseur adverse (27e). Moulins allait, pourtant, frapper le premier. Sur une phase de transition rondement menée, les joueurs de l’Allier ouvraient la marque d’une frappe contrée par Jerrold Nyemeck qui rentrait lentement dans les buts de Baptiste Valette (39e). « Il est dommage ne pas avoir été plus décisifs en première mi-temps, regrettait Laurent Batlles, entraîneur adjoint du groupe Excellence. Nous avons fait mieux en deuxième mais, à ce niveau, il faut être réalistes dès le début. »

Le deuxième acte, maîtrisé par les Verts, allait déboucher sur une domination intense de la part des Stéphanois. Gattier sonnait la révolte avec une frappe enroulée, après être rentré dans l’axe, qui chauffait les gants du portier adverse (55e). Adrien Valente pensait ensuite marquer, après un centre en retrait d’Arsène Elogo, mais un nouvel arrêt du gardien l’en empêchait (62e). « Leur gardien était en état de grâce, expliquait Laurent Batlles. Il a sorti les occasions franches que nous nous sommes procurées Ce sont des choses qui arrivent et qui font que nous sortons frustrés car il y a avait la place de marquer. » Un gardien dans un tel jour de gloire qu’il sortait ensuite un penalty de Jonatahan Bamba, obtenu par Adrien Valente (65e).

Bien décidés à revenir au score, les Verts se jetaient à l’attaque. Thierry Oleksiak, l’entraîneur stéphanois, leur demandait de rester organisés et de faire circuler le ballon. Pari gagnant : la vitesse ligérienne en attaque mettait au supplice la défense moulinoise, qui tenait pourtant bon. La rentrée de Sofien Hachani en amenait encore davantage, son centre en retrait pour Cabaton était millimétré, mais le défenseur central ratait sa frappe (90e). Dans les arrêts de jeu, Maxence Chapuis tentait une demi-volée sortie d’une claquette par le gardien moulinois alors que la balle prenait le chemin de la lucarne (90e+2). « C’est un match frustrant, admettait Laurent Batlles. Les défaites sont toujours compliquées à accepter. Je pense qu’il y avait, au moins, la place de prendre les deux points du nul au vu de notre deuxième période. Moulins est une équipe expérimentée qui a su bien défendre. Notre domination a été intéressante mais il aurait fallu la concrétiser en marquant. »

Championnat de France Amateur
11e journée – Groupe B
ASSE 0-1 Moulins
ASSE : Valette, Durieu, Karamoko, Cabaton, Nyemeck, Chapuis, Suljic, Bamba, Gattier (puis Aulagnier, 60e), Elogo (puis Hachani, 76e), Valente.

 

Fil infos

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire